Le Cabinet

 

Le cabinet

Maître Maxime Delespaul est avocat au barreau de Paris, spécialiste en droit bancaire et boursier.

Le cabinet a développé une expertise de haut niveau en droit financier qui lui permet de servir au mieux les intérêts de ses clients.

Nous intervenons exclusivement en matière pré-contentieuse, avant tout procès, ou en matière contentieuse, pour défendre les intérêts de nos clients devant les tribunaux. Nous intervenons en demande ou en défense, pour des clients particuliers ou des institutionnels.

Le cabinet a également développé une expertise en matière de modes alternatifs de règlement de litiges. Maître Maxime Delespaul a été sélectionné pour intégrer en 2015 la première promotion de l’ÉIMA – École Internationale des Modes Alternatifs de règlement des litiges du Barreau de Paris.

En 2016, Maître Maxime Delespaul suit un Diplôme Universitaire de Médiateur à l’Ifomène.

Très intéressé par les relations humaines, Maître Maxime Delespaul privilégie dès que possible la voie amiable de règlement des différends.

Notre priorité :

la recherche permanente du meilleur intérêt de nos clients.

Présentation

Maître Maxime Delespaul est titulaire d’une maîtrise de gestion de l’université Paris IX – Dauphine (MSG DAI 1994) et d’un DESS de Droit bancaire et financier de l’Université Jean-Moulin – Lyon III (1995).

Il est avocat inscrit au barreau de Paris depuis 1997.

Après un expérience comme avocat collaborateur au sein du cabinet ASA Avocats associés puis du cabinet Norton Rose, il rejoint en 2000 le cabinet de Maître Dominique Schmidt, agrégé des facultés de droit.

Il intervient dans les grands procès de droit boursier (Havas, Crédit Foncier de France, Vivendi) pour le compte d’une association de défense d’actionnaires minoritaires puis pour le régulateur.

Il intervient aux cotés de Maître Dominique Schmidt dans une importante action en responsabilité engagée contre les dirigeants d’une banque défaillante.

Il est en charge de nombreux contentieux de la responsabilité de prestataires de services d’investissement.

En 2009, il cesse son partenariat auprès de Maître Schmidt et développe son propre cabinet.

Il conseille et représente à New York les actionnaires français plaignants dans le cadre d’une class action engagée contre une société française devant le tribunal fédéral du Disctrict sud de l’État de New York. Cette action donne lieu le 29 janvier 2010 à un des verdicts les plus important jamais rendus par un jury en matière boursière. Les dommages et intérêts alors estimés par ses correspondants américains s’élèvent à 9,6 milliards de dollars.

Il intervient, principalement pour le compte d’établissements de crédits ou de prestataires de services d’investissements pour les défendre dans leurs litiges bancaires ou boursiers. Il intervient parfois pour le compte de particuliers victimes de présentation présentation « optimiste » de produits financiers douteux.

En 2012, il obtient un certificat de spécialisation en droit bancaire et boursier qui vient sanctionner plus de 15 ans de pratique en ces domaines.

En 2015, il est sélectionné pour intégrer la première promotion de l’ÉIMA – École Internationale des Modes Alternatifs de règlement des litiges du Barreau de Paris : 130 heures de formation sur les spécificités de la médiation, de l’arbitrage et du droit collaboratif pour accompagner au mieux ses clients dans le règlement des litiges financiers.

En 2016, Maître Maxime Delespaul suit 130 heures de cours dans le cadre d’un diplôme universitaire de médiateur pour se former à ce mode particulier de règlement des différends et accompagner au mieux ses clients en médiation ou en droit collaboratif.

L’équipe

avocat droit bancaire
Maître Maxime Delespaul privilégie les rapports directs avec ses clients.

Il intervient personnellement dans les dossiers qui lui sont confiés, mettant toute son expertise dans la défense des intérêts de ses clients.

Il offre ainsi l’accès à un interlocuteur unique tout au long de la procédure, qui gère seul la totalité du dossier dans toutes ses composantes.

Exceptionnellement, il lui arrive de s’adjoindre les services d’un collaborateur.

Le choix d’offrir un cabinet à interlocuteur unique n’exclut pas, en cas de besoin, d’être en mesure à tout moment de monter une équipe composée d’avocats expérimentés particulièrement compétents dans leur domaine d’activité pour répondre à une demande spécifique.

Une telle équipe, dédiée au traitement d’un dossier particulier est alors organisée selon le même principe : un interlocuteur unique « chef d’orchestre » en charge de la relation client et un travail en équipe pour le traitement technique.

À l’international, Maître Maxime Delespaul s’adjoint également les services d’avocats locaux. Il assure la représentation de ses clients devant ses confrères étrangers et s’investit à côté de ceux-ci pour défendre les intérêts de ses clients de sorte que ceux-ci ont toujours un rapport direct avec leur conseil.

Il assure également la représentation de ses clients en arbitrage ou médiation, seul ou avec des collaborateurs en fonction des besoins du dossier.

Back to top
edd